maman zero dechet cure jus detox carotte citron gingembre pomme
alimentation

Ma cure de jus détox du printemps

Dans mon précédent article, je vous avais expliqué les bienfaits des fruits et légumes de saison du mois de mars. Je vous avais aussi exprimé mon envie de tester la cure de jus détox de Printemps, même si, vous le savez, tous les aliments de saison sont parfaitement adaptés pour réaliser sa détoxification, au naturel.

J’ai donc testé la cure de jus détox de mon amie Laetitia. Si j’ai beaucoup partagé au quotidien sur les réseaux, je tenais à vous raconter mon expérience ici sur le blog 🙂

Je tiens aussi à préciser que chaque personne est différente, avec ses propres habitudes alimentaires, son propre métabolisme. Mes résultats sont très personnels. Il est sûr que chaque personne vivra la cure différemment et aura des résultats différents. Mes coups de cœur, mes craquages je vous dis tout sur mon expérience avec la cure de jus détox !

La cure de jus détox by Laeti’ Nutri Cure et Detox

Un mot sur ma coach Laetitia

Il y a moulte et moulte de cure détox sur internet, mono diet, régime Keto, jeune intermittent, vantant divers bénéfices… parfois il est difficile de faire le tri ! J’ai choisi de tester en toute simplicité celle de mon amie Laetitia, certifiée en nutrition, cure et détox, en formation diététique.

maman zero dechet cure jus detox coach
Laetitia est coach en nutrition, cure & détox / © Maman zéro déchet

Elle a retravaillé son programme sur la base d’une cure d’un naturopathe qu’elle avait elle-même testé. Les résultats ont été tellement bénéfiques pour elle, qu’elle a décidé de la partager à son tour à sa communauté.

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé : Calendrier des fruits & légumes de saison

Le programme de la cure de jus détox

Laetitia, propose un programme sur 4 semaines, tous les mois et en groupe sur Messenger. J’ai passé ces 4 semaines avec deux filles sympas avec lesquelles j’ai partagé de drôles de choses…. Vous allez le découvrir plus loin !
Niveau programme, il consiste à effectuer une descente alimentaire la première semaine, afin d’éliminer totalement les protéines animales. La deuxième et troisième semaine, c’était cure de jus matin, midi et soir, avec un repas en fin de journée et repas végétarien le weekend. Enfin, la 4 ème semaine, c’était la reprise alimentaire en douceur. Pour vous donner une idée, voici le programme par semaine :

L’avant cure jus détox : questions, préparation, achats…

Quelques jours avant la cure, Laetitia nous a fait un point vidéo. L’occasion pour elle de nous présenter le programme en détail, et pour nous, de lui poser toutes nos questions : est-ce adapté à moi, à mon mode de vie ? Que faire en cas d’allergie ou de maladie ?…. L’occasion aussi de faire un point sur les courses nécessaires à la cure : matériel (extracteur à jus) et les aliments (fruits, légumes, complément alimentaire, purge, etc).

Pour l’extracteur à jus, j’utilise celui-ci : Le Panasonic

maman zero dechet cure jus detox extracteur à jus
Niveau matériel, vous aurez besoin d’un extracteur à jus / © Maman zéro déchet

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé : 12 astuces anti-gaspi pour recycler les peaux de kiwi

J’ai trouvé que ce temps de préparation était utile, car son programme est relativement bien chargé en information. En effet, même si elle fournit un planning, une liste de course, un tableau de vitamines, des aliments de saison, des fiches recettes, le principe de l’équilibre acido-basique, il m’a fallu plusieurs jours pour digérer et tout remettre en ordre dans ma tête.

Mes pires craintes

Étant dans une démarche de zéro déchet, il était hors de question d’acheter des choses inutiles dont j’allais me servir qu’une fois. Cependant, étant abonnée à un panier de fruits et de légumes à la semaine, il me suffisait de compléter avec les aliments manquants.

Souvent les gens font des cures pour perdre du poids et bien moi, je ne voulais absolument pas en perdre. Je ne cherchais rien de particulier, si ce n’est peut-être plus de vitalité.

Pour moi, ma pire crainte était de ne rien pouvoir faire, parce que quand j’ai faim… Vous avez déjà vu le film Grimlins ? Quand j’ai faim, je suis vraiment, mais alors vraiment ronchonne et je sors de mes gongs ! Je me suis déjà évanouie par faim, alors autant vous dire que c’était pas gagné !

Malgré tout ça, Laetitia a été là pour me coacher sur ces aspects et me rassurer.

Semaine 1 : la descente alimentaire

Avant de débuter la cure, il fallait se prendre en photo et se peser, pour faire le fameux avant/après. La descente alimentaire consiste à éliminer de son alimentation toutes les protéines animales et autres éléments acidifiants (produits industriels, sucres raffinés…). Vous n’êtes pas sans savoir que notre alimentation moderne est plutôt acidifiante, c’est pour cela qu’on a autant de maladies liées aux inflammations !

Je me suis régalée avec cette salade composée de printemps, riche en vitamines et nutriments / © Maman zéro déchet

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé : La recette de la salade composée de Printemps

J’ai trouvé cette étape était relativement simple, même si j’ai eu des petits pincements au cœur quand mon chéri mangeait sa côte de bœuf maturée juste à côté de moi (le mec qui n’a aucune solidarité lol). Mais ça va, dans l’ensemble, j’ai géré et n’ai jamais craqué, en tout cas pas pendant cette première semaine… Si vous êtes vegan, vous allez vivre cette étape les doigts dans le nez ! Ce qui était cool, c’est qu’on se partageait nos plats en image avec les filles dans le groupe, ce qui nous donnait des idées et Laetitia était là pour nous booster.

À la fin de cette première semaine, j’ai déjà commencé à ressentir un meilleur être : sentiment de légèreté et pas de coups de barre après les repas.

Semaine 2 et 3 : la cure de jus détox

Pendant la 2ème et 3ème semaine, on devait boire un jus le matin, un à midi et un le soir, et manger un repas alcalin. Ma première grosse impression était que je ne ressentais pas du tout la grosse fringale tant redoutée ! Peut-être un sentiment de ventre vide, mais pas désagréable. J’étais vraiment étonnée de moi ! En plus j’ai découvert la riche diversité des jus de la cure ! Jus vert, jus orange, jus jaune, jus rouge… J’ai sur a-do-ré les déguster, à aucun moment je ne me suis ennuyée. Au contraire, j’étais pressée de boire mon jus du midi : le Greenmagma, mon gros coup de cœur ! Le soir, je n’avais même pas trop faim pour mon repas.

maman zero dechet cure jus detox printemps
Les jus me donnaient une sacrée bonne mine et les dents blanches ! / © Maman zéro déchet

Ce que j’ai aimé, c’est que les jus peuvent s’adapter aux saisons. Par exemple, pour éviter de manger des fraises en hiver, on peut prendre des fruits rouges congelés. La texture du jus ressemblera alors plus à un smoothie. Et on pouvait facilement remplacer un fruit qu’on n’avait pas, si le cas se présentait.

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé : DIY lotion tonique pour le visage aux épluchures de pommes et d’orange

J’ai pensé que j’allais attendre l’arrivée du weekend comme le messie. Il n’en fut point. J’ai mangé mes plats sans trop grand intérêt. À vrai dire, je ne voulais qu’une chose : continuer à boire mes jus !

Niveau bénéfice, j’ai ressenti un regain de vivacité, de clarté au niveau de mon cerveau et une très grande énergie. J’étais en mode wonder woman ! Concrètement cet état, m’a donné plus confiance en moi et j’ai pu exprimer plus clairement mes émotions, me décharger de choses que je gardais depuis longtemps au fond de moi et les exprimer avec beaucoup d’aisance et d’apaisement. J’ai senti à ce moment qu’un pas avait été franchi dans mon développement personnel.

maman zero dechet cure jus detox betterave
Je réutilisais les fibres d’extracteur à jus dans mes préparations culinaires / © Maman zéro déchet

En revanche, la “purge” à la fin de la 3ème semaine n’a pas été des plus fun. Le protocole consiste à boire du chlorure de magnésium avec beaucoup d’eau. Si le goût était infecte, son effet était encore plus incommodant : j’ai passé une partie de la nuit aux toilettes… et le matin rebelote ! Mon organisme a bien éliminé et je me suis sentie vidée ! Bref, vous l’aurez compris, c’est le moment le moins agréable de la cure. Heureusement qu’on était là pour se soutenir les une des autres.

Semaine 4 : la réadaptation alimentaire

La semaine 4 consiste à la reprise alimentaire, avec la réintroduction des protéines animales. La semaine commence avec un jour de fruits juteux, puis une mono diet de pomme, ensuite on peut recommencer à manger le matin, le midi et le soir (aliments alcalins et la fin de semaine on réintroduit les protéines animales (crues).

Personnellement, c’est la semaine que j’ai moins aimé. J’avais l’impression vraiment de manger la même chose, ça m’a profondément ennuyé ! Même quand est venu le moment de manger une bonne truite fumée… j’en avais pas envie ! C’est un peu bizarre cette sensation de ne plus éprouver de plaisir à manger des mets qu’on adorait avant. Je crois que c’est surtout l’absence de jus qui m’a manqué, mon Green magma adoré…

maman zero dechet cure jus detox
Le Green Magma (ananas, pomme et herbe d’orge) mon jus préféré ! / © Maman zéro déchet

De plus, en début de semaine, j’étais tellement blasée de la mono diet, que j’ai craqué sur le paquet de chips de mon mec … 1…2…5…10 3D ! Qu’on me mette sur le bûcher ! Mais damn c’était tellement bon !

Encore une fois, c’est mon ressenti personnel ! D’autres personnes étaient, au contraire, très heureuses de retrouver une alimentation normale.

C’est ajouté à cela, ma baisse d’énergie. Je ne me sentais pas en forme lorsque j’ai mangé mon poisson. Le pire a été le coup de barre après avoir mangé mon premier…œuf ! Je crains d’avoir habitué mon système digestif à être au repos… Déjà qu’à la base, il est très fainéant… À voir pour la suite !

maman zero dechet cure jus deto crevette
Idée de plat pour la reprise alimentaire : légumes, céréales, poisson cru



Il y a quelques années, j’avais fait une cure détox au jus de bouleau et ça m’a tellement décapé l’intestin, que je ne supportais plus les produits laitiers (lait, fromage). J’étais au bout de ma vie ! Il a fallu que je prenne des probiotiques pour rééquilibrer ma flore intestinale. J’espère que ce n’est pas le cas avec cette cure. Je n’ai pas encore repris les produits laitiers…

Le avant/après en image

Pour ce qui est du poids, j’ai perdu environ 3 kg ! J’ai complété la cure avec quelques exercices physiques doux : vélo, marche…

Niveau corpulence, on voit bien que j’ai perdu un peu de pomme d’amour. La silhouette est mieux tracée.

Mon avis sur la cure de jus détox : ce que j’ai aimé / moins aimé

Les plus :

  • la préparation en amont de la cure
  • l’ambiance du groupe (on se motive, on s’inspire)
  • le shoot de vitalité pendant les deux semaines de cure de jus
  • la découverte de nouveaux produits (green magma)
  • le gain de temps (faire des jus prend moins de temps que de faire à manger)
  • la cure est accessible à tous : niveau budget, vous faites simplement un don libre

Les moins :

  • Réaliser des jus génère beaucoup de déchets organiques, les fibres d’extracteur. Mais ça a été le moyen de réfléchir à des recettes anti-gaspi pour les réutiliser en cuisine !

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé : 10 idées pour recycler ces fibres d’extracteur à jus !

  • définitivement, c’est la purge ! Mais elle est pourtant nécessaire pour nettoyer le colon des toxines, pour reprendre une base saine.
  • ma perte de poids : j’ai perdu environ 3 kg alors que je ne voulais pas spécialement en perdre. J’ai trouvé aussi que j’étais plus maigre du visage, cela faisait davantage ressortir les rides…
  • ma perte de vitalité pendant la reprise des protéines animales
  • j’aurai aimé que le programme soit plus simplement présenté. En effet, il est très riche en infos et je m’y perdais, mais Laetitia était là pour nous expliquer. De toute façon la forme peut facilement s’améliorer…

De manière général, je suis très satisfaite de ma cure de jus détox avec Laetitia. Elle a vraiment été à l’écoute et dispo tout le temps pour nous. Régulièrement, elle prenait le temps de nous réexpliquer et s’assurait le veille que tout était clair pour nous. Tout cela arrosé d’une indéfectible bonne humeur ! Même si le programme s’est achevé, les jours d’après Laetitia était toujours là pour discuter des effets de la cure et de la reprise alimentaire. Laetitia, MERCI pour tout !

Vous trouverez le détail complet du programme chez Laeti Nutri Cure & Detox : Instagram & Facebook. Inscrivez-vous à la prochaine session du mois !

maman zero dechet cure jus detox carotte citron gingembre pomme
Le premier jus de la cure “Booster” / © Maman zéro déchet

Reste à savoir pour moi, si je vais continuer un régime à base de protéines animales (si je le supporte !) ou si je vais davantage m’orienter vers une alimentation à base de protéines végétales, parce que je ne doute plus des bienfaits d’une telle alimentation !

Et vous, avez-vous déjà fait une cure de jus détox ? Si oui, laquelle ? Quels bénéfices, en avez-vous tirés ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires

  • Aurore

    Cette Cure semble intéressante en effet. Mais ensuite, une fois la Cure terminé, que se passe-t-il ? Tu reprends ton alimentation habituel?
    Et aussi les 3 kilos en moins reviennent t-il ? Car en si peut de temps, représentent il de la graisse en moins ou une élimination des déchets et eaux ?

  • Nadia

    Ohlala mais j’ai adoré cet article ! Ca me donne envie d’essayer mais en même temps j’ai un peu peur du prix de reviens sur le mois et de tout reprendre dès la reprise d’une alimentation plus classique. Peux tu m’en dire plus à ces deux sujets ? Merci beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez gratuitement mes 2 E-book Guide du débutant Zéro Déchet & Conseils et astuces pour passer la nouvelle année en mode green !