économiser 3000€ grâce au zéro déchet
Lifestyle

Comment faire 3000€ d’économies sur 1 an : les résultats de mon incroyable défi zéro déchet

Vous vous rappelez, dans un précédent article, je vous présentais mon défi fou : réaliser 3000 € d’économies en réduisant mes déchets de 30% sur un an !

Mon défi zéro déchet a débuté le 5 juillet 2020 et s’est achevé le 4 juillet 2021. Il est l’heure de faire le point sur cette année riche en émotions, en rencontres et découvertes…

Avant toute chose, je dois vous rappeler notre situation de base : nous sommes une famille avec un bébé et un chien, habitant dans une maison de ville. Notre budget alimentaire est de 120€/semaine. On était déjà dans une démarche zéro déchet, alors notre principal défi a été d’aller encore plus loin et de trouver des solutions pour, à la fois, maintenir notre confort de vie (alimentation bio, hobbies) et satisfaire les besoins de tous les membres de ma famille, y compris mon conjoint qui n’est pas du tout zéro déchet…

Alors, malgré tout ça, pensez-vous que j’ai relevé le défi ?

La réponse est… OUI !

Et je peux même vous dire que j’ai été bien au-delà de mon objectif de 3000 € d’économies

Dans cet article, je vous révèle en détail ma méthode, les résultats de mon défi zéro déchet et le montant exact de mes économies ! C’est parti !

1. Analyser ses déchets : pour prendre conscience de ce qu’on jette

Qu’y a-t-il dans ma poubelle ?

La première chose que j’ai faite, c’est d’analyser mes déchets. Prendre conscience des choses que je jette dans ma poubelle m’a permis de savoir ce qui peut être réduit, réutilisé, recyclé, composté… Mais aussi, quelles sont les choses qui peuvent être achetées en vrac et cuisinées maison. Je l’ai fait 1 mois avant de débuter le défi.

  1. Déchet qui peut-être réduit : on peut réduire les publicités dans sa boîte aux lettres en y collant un stop-pub.
  2. Déchet qui peut-être réutilisé : les boîtes d’œuf peuvent être recyclées en boîte à semis ou données aux écoles.
  3. Déchet qui peut être fait maison : les briques de lait peuvent être remplacées par du lait végétal maison. Pour cela, j’achète des oléagineux (amandes, noisettes, noix, etc.) en vrac et je les mixe avec de l’eau. Je vous explique les bases pour faire votre lait végétal maison dans cet article.

Faire la pesée de ses déchets

Après avoir analysé ses déchets et listé ce qui peut être réduit, réutilisé, recyclé, etc. j’ai tenu un journal de bord dans lequel j’ai noté toutes mes pesées. C’est-à-dire qu’à chaque fois que je sortais mes poubelles brune, jaune (plastique, aluminium, papier) et organique (épluchures fruits, légumes), je les pesais et notais le poids dans mon journal de bord. Cela me servait à me prévisualiser ma production de déchets et voir si j’étais toujours dans mon objectif.

Résultats : 206 kg de déchet sur 1 an

De base, ma famille générait 288 kg de déchet sur une année (l’année précédente, j’avais déjà effectué un tracker de déchet). Pour rappel mon objectif était de réduire mes déchets de 30%. Ce qui équivaut à un maximum de 200 kg de déchet sur l’année.

D’après mon journal de bord, au bout d’un an, j’ai produit 88,9 kg de la poubelle brune, 53,1 kg poubelle jaune et 64,9 kg de déchets organiques. Le total de mes déchets est de 206 kg ! Soit 6 kg de plus que mon objectif !

Bon, l’objectif n’est pas atteint, mais je suis satisfaite, car je suis très proche de mon objectif de base. Et surtout j’ai conscience des choses que je peux encore supprimer pour alléger ma poubelle ! En l’occurrence, ces satanées couches jetables que j’utilise pour la nuit ! Pipi + caca ça fait du poids grrrrvivement la propreté !

2. Remplacer les produits jetables par des produits réutilisables

La seconde étape a été de lister tous les produits jetables qui peuvent être remplacés par des produits réutilisables. Voici le tableau que j’ai réalisé sur la base de ma consommation personnelle :

DésignationCoût sur 1 anÉconomies
Couches jetables821€
Couches lavables150€ d’occasion671€
Serviettes hygiéniques jetables106€
Serviettes hygiéniques lavables60€ (x3) et 5 fait-maison46€
Disques démaquillants jetables marque repère49€
Disques démaquillants lavables18,80€ et fait-maison30€
Lingettes bébé jetables bio85€
Lingettes bébé lavables0€ fait-maison85€
Essuie-tout jetables marque repère44€
Essuie-tout lavables30€14€
Éponges jetables12,60€
Éponges lavables tawashi0€ fait-maison12,60€
Emballages alimentaires17,58€
Emballages réutilisables à la cire d’abeille19,90€Économies sur année 2
Coton tige7,4€
Cure oreille réutilisable2,90€4,5€
TOTAL863,1€

Réaliser ses propres produits réutilisables

Au lieu d’acheter neuf et pour réduire les coûts, je me suis formée en couture auprès d’une autre maman zéro déchet de ma région. J’ai beaucoup aimé ce temps de rencontre et de partage. Ainsi, j’ai pu réaliser mes propres disques démaquillants, mes serviettes hygiéniques lavables, mes lingettes bébé et éponge lavable.

Résultats : 863,1 € d’économies sur 1 an grâce aux objets réutilisables

J’ai investi un peu d’argent à l’achat, mais j’ai été bluffée de voir toutes les économies que j’ai pu réaliser sur 1 an grâce aux objets réutilisables : 863,1€ ! Sans compter que ces économies sont multipliées par 2 l’année 2 et ainsi de suite.

3. Les courses alimentaires : consommer mieux

Un des postes clé concernant le zéro déchet est le budget alimentation. Pour rappel, ma famille dépensait 120 €/semaine, pour un montant total de 6240 €/an. Notre alimentation est à base de viande, poisson, de fruits et légumes bio, produits laitiers. Pour respecter mon objectif de 80€/semaine, j’ai mis en place les actions suivantes :

Acheter en vrac pour maîtriser les quantités

Le gaspillage alimentaire vient du fait qu’on achète plus que ce dont on a besoin. Qui ne s’est jamais retrouvé avec un reste de pâte ou de riz, perdu au fond du placard ? Acheter vrac permet de consommer des ingrédients de qualité (souvent bio) et d’acheter la juste quantité dont on a besoin pour cuisiner mes repas. L’avantage est aussi de pouvoir tester un aliment avant d’en acheter plus.

Mais le vrac c’est cher !

Eh bien non, pas forcément. Quand on compare deux produits similaires, sur leur prix au kilo, on a de belles surprises :

DésignationPrix emballéPrix en vrac
Amandes bio décortiquées32€/kg19€/kg
Coquillettes3,54€/kg3,48€/kg
Riz thai blanc5,58€/kg5,40€/kg

Les grandes surfaces peuvent afficher des prix plus bas, car elle exerce une pression sur leurs fournisseurs. Il faut aussi se dire que certains produits sont plus chers, car leur prix est plus juste (meilleure rémunération des producteurs, agriculture respectueuse de l’environnement, etc.). Demandez-vous toujours qu’est-ce qui se cache derrière un prix d’un produit et à quoi vous contribuez en l’achetant.

Au pire des cas, même si vous achetez un produit en vrac plus cher, vous rééquilibrez avec les économies que vous faites sur d’autres postes !

Adopter la planification des repas

Planifier mes repas avec l’appli Jow, m’a bien aidé à réduire notre budget à environ 90€. Je choisissais des plats, puis l’appli me générait ma liste de courses. Très pratique et super plan pour réduire en passant le gaspillage alimentaire.

On peut aussi faire du batch cooking, pour ceux et celles qui ne veulent pas cuisiner la semaine. Il suffit de prendre quelques heures en cuisine le weekend et tout mettre dans des tupp au frigo.

Prendre un abonnement panier de fruits & légumes

Cette année, j’ai opté pour l’abonnement aux paniers de fruits et de légumes, chez Eric & Caroline, des maraîchers bio de ma région. Ça fonctionne comme une AMAP. Et là, ça a changé la donne ! Toutes les semaines, je paye 41€ pour les fruits et légumes et entre 20€-30€ pour le reste (viande, laitages, épicerie, etc.). J’adapte mes menus, en fonction du contenu des paniers. Cela nous a poussé à être créatifs !

Revoir son alimentation

Une autre astuce pour faire des économies et générer moins de déchets, c’est de réduire sa consommation de viande et de poisson. On les a remplacés par plus de légumineuses (pois chiche, lentilles, etc.). Du coup on savoure vraiment lorsqu’on a de la viande et on découvre les richesses de la cuisine végétale !

Cette année, je me suis aussi mise à l’alimentation vivante, prônée par la naturopathie. Elle consiste à manger les aliments dans leur version la plus brute, donc crue, afin de conserver la qualité nutritive des aliments. De plus, je gagne du temps en cuisine, car pas de cuisson ! J’adore ! Du coup, cette façon de manger nous permet de ne plus consommer de snack, de soda… À la place, on boit des jus de fruits frais, on mange des miam ô fruits, on fait des gâteaux crus, etc. Une alimentation gourmande, originale et pleine de vitalité !

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé lire : Ma cure de jus de fruits frais détox

Résultat : 1334€ d’économies sur 1 an en consommant mieux !

Toutes ces actions nous ont permis d’atteindre un budget alimentaire de 4906 €/an. Soit une économie de 1334 € ! En plus de ça, on mange vraiment mieux et notre ligne se porte à merveille. Investir dans son capital santé permet aussi de réduire les frais médicaux.

4. Minimalisme budgétaire : pour réduire les dépenses superflues

Selon moi, être zéro déchet, c’est aussi adopter un mode de vie sobre et vivre avec le strict nécessaire. On s’entoure de tas d’objets et de dépenses inutiles. Entre l’abonnement à la salle de sport où on ne va jamais, les différentes cartes bancaires qui nous coûtent plus qu’elles nous rapportent, il est grand temps de faire le point ! L’heure est venue de supprimer les dépenses inutiles et de trouver des alternatives économiques !

Analyse des dépenses

Après avoir analysé ma poubelle, j’ai analysé mes comptes. J’ai listé quelles sont mes principales dépenses (hors courses alimentaires) 1 mois avant le début du défi.

Pour ma part, j’ai supprimé ou réduit les abonnements suivants :

DésignationCoût sur 1 anSuppriméRéduitÉconomies
Amazon Prime49€x49€
Complémentaire santé perso50,41€/mois soit 604,92€x604,92€
Abonnement mobile37,98€/mois soit 455,76€29,99€/mois soit 95,98€359,78€
Abonnement logiciel35,98€/mois soit 431,76€x431,76€
Carte bancaire pro45€x45€
Netflix11€/mois soit 132€x132€
TOTAL1622,46€

Résultat : 1622,46 € d’économies sur 1 an grâce au minimalisme budgétaire

Après réduction de toutes les dépenses inutiles, j’en suis arrivée à une économie de 1622 € sur l’année !

Mon astuce : plusieurs personnes de la même famille peuvent utiliser des services, sur le même compte (Netflix, logiciel, etc.). Ce qui vous permet soit de réduire ou mieux de supprimer ces dépenses. Faites marcher votre réseau.

5. Les autres achats : acheter d’occasion et louer

Après avoir réduit les abonnements inutiles, j’ai listé mes principaux achats. Il ressortait que je dépensais une somme faramineuse pour les livres ! Pour vous, ce sera peut-être les vêtements, pour d’autres, les produits de beauté, le matériel bébé… Faites-le point, vous aurez de belles surprises !

Ensuite la seconde étape est de trouver des alternatives à l’achat neuf, comme l’occasion ou la location. Me concernant, j’ai toujours acheté d’occasion les vêtements, les jouets ou le matériel de puériculture pour mon bébé. On dit souvent qu’avoir des enfants ça coûte cher, mais pas quand on est zéro déchet 😉

Le saviez-vous ? Acheter d’occasion permet de réduire ses déchets, on préserve les ressources et on réduit les émissions carbone, si acheté chez un particulier de votre région. De plus, c’est meilleur pour la santé, en effet selon l’étude menée par l’Anses, les objets neufs comme les vêtements, dégagent des substances toxiques, voire cancérogènes. Même problème pour les meubles et les jouets pour enfants, qui dégagent des gaz toxiques (peinture), si achetés neufs.

Résultat : 1167,99€ d’économies sur 1 an grâce à l’occasion et à la location.

Au lieu d’acheter neuf, j’ai investi 15€/an à la bibliothèque pour emprunter mes livres et dès que j’avais envie d’acheter un objet, je le cherchais sur le marché de l’occasion (Leboncoin, Marketplace). J’ai pu donc faire une économie de 1167,99 € sur l’année !

Pour aller plus loin, on peut louer les biens dont on ne se sert peut (voiture, vélo, machine à raclette, perceuse) ou encore faire des trocs ! Ainsi, vous transformerez vos biens qui dorment chez vous en actifs qui vous rapportent de l’argent !

Conclusion : 4987,55 € économisés grâce au zéro déchet et une réduction des déchets de 28,5% !

Ce défi fou m’a finalement permis de réduire de 28,5% mes déchets sur mon objectif initial de 30%, soit 206 kg/an. Je suis très loin du 1 kg par an, de Béa Johnson, mais je suis fière d’avoir pu rééquilibrer ma production de déchets par le défi Ploggathon. En effet, j’ai ramassé 84 kg de déchets en 5 jours ! Je vous explique en détail mon défi dans cet article.

Concernant les économies, j’avais comme objectif de réaliser 3 000€ d’économies grâce au zéro déchet. Et devinez combien j’ai fait ?… Tenez-vous bien… Grâce au zéro déchet, j’ai réalisé en tout et pour tout : 4 987,55 € d’économies sur 1 an ! Soit l’équivalent d’une voiture d’occasion ou d’un beau voyage !

Mes win, mes fails

Ce qui a été le plus dur pour moi… mon conjoint qui n’est pas du tout zéro déchet ! J’te jure les mecs toujours à la traîne 😉 Entre les paquets de chips, le ketchup, le Nutella… Bon, j’avoue, il n’est pas le seul fautif dans l’histoire. Mon point faible a été ma flemme de faire à manger le soir, alors on commandait sur Deliveroo. Et voilà que notre poubelle débordait d’emballages. Ensuite, j’ai eu du mal à refuser les cadeaux de mes proches…

Le suivi de mes pesées au mois, m’a aidé à garder le cap sur mon objectif et surtout à relativiser certains déchets.

Mon astuce : pour ne pas finir dépressif, l’idéal est de faire une liste des choses pas zéro déchet, que vous vous autorisez à consommer, en accord avec tous les membres de votre famille. Ainsi, vous éprouverez beaucoup moins de frustration.

À l’inverse, je suis hyper fière d’avoir éliminé tous les produits ménagers de grandes surfaces, de ma maison. Je réalise moi-même mes propres produits ménagers au naturel. À ce sujet, j’anime, des ateliers gratuits en ligne ou en présentiel (68). Si cela vous intéresse, contactez-moi sur [email protected].

Axes d’amélioration

Dans cet article, je vous ai donné les 4 postes clés pour faire des économies et réduire ses déchets : remplacer les produits jetables par les produits réutilisables, les courses alimentaires, supprimer les abonnements inutiles, l’achat d’occasion et la location.

Mais j’ai envie d’aller encore plus loin dans la démarche et de partir sur la création de richesse. Créer son potager, élever des poules, produire ma propre nourriture et donner le surplus aux proches. Ou bien réaliser mes produits ménagers et cosmétiques maison et développer le fait-maison. Ou encore, louer davantage mes biens, afin de permettre aux autres de réduire leurs déchets et de développer une économie circulaire basée sur le prêt, le troc ou le don.

économiser 3000€ grâce au zéro déchet
Transformez vos déchets en euros ! © Maman zéro déchet

Participez au défi zéro déchet sur 3 mois !

Dans cet article, vous avez pu voir que le zéro déchet ce n’est pas se priver de tout et revenir au Moyen-Age. Non. Le zéro déchet, c’est juste du bon sens et un retour à l’essentiel. On peut même dire qu’il est créateur de richesse, puisque le zéro déchet peut vous faire gagner de l’argent et vous développer personnellement en acquérant de nouvelles compétences.

Sans compter les nombreux avantages qu’il vous offre, comme une meilleure santé à travers la façon de manger, de belles rencontres, etc. Alors qu’attendez-vous pour vous y mettre ?

J’ai une bonne nouvelle, mes amis, j’organise à la rentrée sur les réseaux, un défi zéro déchet sur 3 mois, afin de vous aider à réduire vos déchets, à adopter une meilleure alimentation et vous faire faire de belles économies !

Ensemble, allons pas à pas vers un monde zéro déchet !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

16 commentaires

  • Judith

    Quel incroyable challenge et bravo pour le détail de tout le processus ! Cela me donne envie de peser mes poubelles pour voir au moins où j’en suis et réfléchir aux axes d’amélioration. Nous venons d’installer un bac à compost et c’est vraiment génial.

  • Muriel

    Merci pour ce partage d expérience, bravo d avoir tenu ton défi !!! Je suis déjà très intéressée par le zéro déchet ( ça fait aussi partie des livres qui ont changé ma vie 😉 mais j ai beaucoup à faire encore ! Ça fait 3 mois que je procrastine au changement d éponges ha ha !

  • Bastienne

    Ouahou Efi ! Je suis impressionnée par les comptes que tu as tenu au fur et à mesure (jusqu’à avoir pesé tes poubelles, j’hallucine et bravo)!! et j’apprécie la transparence et l’humilité qui ressortent de ton article.
    Cela m’inspire pour refaire des comptes précis prochainement.
    Là où je vois aussi de la difficulté, c’est lorsqu’on rénove un habitat, il y a tjs bcp d’emballages, ou même si tu achètes une ampoule, y’a le papier et le plastique avec…
    Pour réduire les couches, ce qui marche bien, c’est l’hygiène naturelle infantile 😉 Mais la nuit, je suis comme toi, au jetable (pour notre bien-être à nous les mamans).

  • Alice

    Ouaoohh!
    Merci pour cet article très bien récapitulé!
    De mon côté, je fais mes achats directement auprès d’une centrale d’achat française où tous les produits sont hyper concentrés. On y gagne en poids de transport, d’emballages et en €!
    merci pour ton partage!

  • SOPHIE

    Merci pour ce très bel article récapitulatif et félicitation à toi d’avoir tenu les comptes sur toute une année!! Ca me donnerai presque envie de commencer à peser mes poubelles!! Je vais tenter le défi 3 mois!! Nous réduisons nos déchets depuis plus de 2 ans, nous n’avons plus de produits ménager industriels et la salle de bains et zéro déchet jusqu’au papier toilette. Notre défi reste au niveau du frigo… Nous avons souvent la flemme de faire le menu de la semaine et du coup on gaspille un peu… mais bon avec la rentrée les bonnes résolutions, on va s’y mettre!
    Merci encore pour ton témoignage, c’est vraiment motivant!!

    • Maman Zéro déchet

      Je suis ravie de t’être utile. N’oublie pas que le 1er septembre, je lance un défi zéro déchet sur 3 mois avec un accompagnement par mes soins. Rdv sur mon compte Instagram @maman_zerodechet et sur Facebook. En espérant t’y voir 🙂

  • Agnès

    Bonjour, au delà du résultat je suis impressionnée par la rigueur du suivi que vous vous êtes imposé.
    Juste un détail, dans les emballages alimentaires, vous indiquez une économie de 2 euros, or c’est l’inverse (ces 2 euros ne sont pas comptés dans votre calcul, ni en + ni en – ).
    Enfin, c’est du pinaillage puisqu’en année 2 vos résultats seront encore plus flagrants : vous n’aurez plus qu’à renouveler les pièces usées, investissement réduit voire proche de zéro !
    Je tique aussi sur la résiliation de la mutuelle mais ça ne me regarde pas 🙂 vous en avez peut être une obligatoire par ailleurs.
    En tout cas, bravo à vous pour vos résultats !

    • Maman Zéro déchet

      Merci pour votre retour ! Je ne vois pas ce que vous voulez dire avec les 2 euros concernant les emballages alimentaires ? Pouvez-vous svp expliquer ? Pour ce qui est de la mutuelle, je crois qu’à partir du téléphone, le tableau ne s’affiche pas correctement, du coup, j’ai bien expliqué que j’avais une mutuelle personnelle et que désormais je l’ai supprimé, car je suis passée sur la mutuelle familiale chez mon conjoint via son employeur. Je l’ai pourtant gardé longtemps !!! Quelle bêtise de ma part… M’enfin, ça prouve bien que si on n’a pas le nez dans ses dépenses, on paye des trucs inutiles. C’est bien de s’y pencher de temps à autre.

  • Isabelle

    Wouha, quel beau travail ! Je suis impressionnée par la somme économisée, et par le travail d’exploration sur tous les thèmes. C’est vraiment un article top pour se motiver à se lancer, et à aller plus loin. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez gratuitement mes 2 E-book Guide du débutant Zéro Déchet & Conseils et astuces pour passer la nouvelle année en mode green !