ploggathon 100 cleanwalk
Lifestyle

Mon défi Ploggathon : comment j’ai ramassé 84 kg de déchets en 5 jours !

Cette année, j’ai eu la joie de participer au défi Ploggathon100. Il s’agit d’un défi solidaire pour la planète, dont l’objectif est de ramasser un maximum de déchets dans la nature en marchant ou en courant ! À la fin du défi, les kg et km sont comptabilisés et convertis en arbres fruitiers à planter ! Et comme j’adore les défis, surtout lorsqu’il s’agit de protéger la nature, j’ai naturellement sauté sur cette belle occasion pour reprendre le sport et initier ma fille à l’environnement !

Si j’étais persuadée que cette expérience allait être enrichissante et marquante, jamais je n’aurais imaginé qu’elle allait repousser mes limites et me porter vers des contrées aussi lointaines

Dans cet article, je vous raconte tout sur mon défi surprenant du Ploggathon100 et jusqu’où je suis allée pour aider la planète !

Ploggathon : une association environnementale et sportive

Ploggathon est une association à but non lucratif, au service de l’environnement. Elle a pour objectif de préserver la vie dans son ensemble, de la pollution du monde moderne. Pour ce faire, elle mène diverses actions écoresponsables telles que le nettoyage des espaces pollués, la sensibilisation et l’éveil des consciences en partageant des pratiques durables, la lutte contre le gaspillage des ressources (alimentaire et matériel), le recyclage, etc.

ploggathon association environnementale et sportive zéro déchet
Les initiatives écolo-sportives du Ploggathon permettent de nettoyage la nature et la plantation d’arbres fruitiers

Toutes les activités de l’association Ploggathon sont construites sur les règles de l’économie circulaire et tend à développer une éco-citoyenneté, afin que chacun puisse participer à son échelle, à construire un monde prospère pour toutes les formes de vie. Par ailleurs, elle promeut le bien-être et une pratique sportive responsable basée sur le “plogging“.

Le plogging, c’est quoi ?

Le nom Ploggathon s’inspire directement du plogging, contraction du mot “jogging” et du terme suédois “plocka upp” qui signifie “ramasser“. En gros, on fait son jogging et en même temps on ramasse les déchets sur son chemin ! Un ecojogging à la fois utile pour la planète et bénéfique pour la santé, car cet entraînement combine exercice cardio et divers mouvements du corps (flexions, accroupissements, étirements).

zero dechet record de plogging clement chapel ploggathon
Clément Chapel, président de l’association, a battu le record du monde de plogging : 100 km, 147,5 kg en 17h d’effort !

Le “plogging” est apparu en Suède, en tant qu’activité organisée, vers 2016. Et suite aux préoccupations croissantes sur la pollution par les plastiques, il s’est étendu dès 2018 dans d’autres pays. C’est en 2021 que l’association lance le Ploggathon100 !

Ploggathon100 : le défi solidaire pour la planète

Ce défi consiste à parcourir le plus de kilomètres possible tout en ramassant au moins un déchet sur son chemin. Il est ouvert à tous, en solo ou en équipe (5 max.) À la fin du défi, chaque kilo et km sont comptabilisés et à chaque palier de 100 franchi, l’association s’engage à planter un arbre fruitier dans une école.

En s’inscrivant au challenge (13 euros sous la forme d’un don déductible des impôts), les participants permettent le financement de la plantation d’arbres et le développement du programme de sensibilisation PLOG 4 SCHOOL. Cerise sur le gâteau, l’inscription donne accès à un grand tirage au sort pour gagner de nombreux lots écoresponsables et éthiques des partenaires (dont j’ai fait partie) !

zéro déchet atelier en ligne coaching en écoconsommation
20 ateliers & coaching zéro déchet en ligne offerts pour les gagnants des défis Ploggathon100

Cette année les participants ont du 13 au 30 mai pour réaliser leur défi. L’événement en lui-même est rythmé par des minis challenges quotidiens comme, le ploggueur qui ramasse le plus de masques, le déchet le plus insolite, le déguisement le plus drôle, etc.

Une fois inscrit, chaque participant reçoit un kit plogging composé : du règlement du Ploggathon100, un roadbook qui explique les différentes étapes du défi, un ploggabook qui regroupe les meilleures astuces pour prendre soin de soi et de la planète au quotidien, le book des récompenses qui présente tous les lots à gagner des partenaires, votre dossard numérique à personnaliser et à partager sur les réseaux.

Bref, de quoi bien se préparer au défi !

Ma préparation au défi Ploggathon100 : matériel, applications…

Aussi loin que je me rappelle, j’ai toujours aimé agir en faveur de l’environnement. Je me souviens de mon premier clean walk en primaire, de celle effectuée lorsque j’étais enceinte de 5 mois, pour le compte de Surfrider, des plages cleanées en maillot de bain pendant mes vacances dans le Sud… Même s’il ne s’agit que de quelques bouts de plastique, il est important d’avoir quelques bases pour effectuer son nettoyage en toute sécurité. Les voici :

Le matériel

  • une paire de gants (de préférence réutilisable/lavables), type gants de jardin ou de bricolage.
  • une pince à déchet. J’ai acheté la mienne chez Maxi Toys près de chez moi, elle est fournie avec des gants. Mais si vous la trouvez d’occasion, c’est encore mieux !
zéro déchet ploggathon cleanwalk ramasser les déchets dans la nature avec la pince à déchet buki
La pince Buki pliable est livrée avec une paire de gants et peut-être utilisée par des enfants à partir de 6 ans.
  • des sacs poubelle pour transporter les déchets. N’ayant pas de sac poubelle chez moi, j’ai utilisé des sacs réutilisables en nylon (ceux fournis en grandes surfaces). Afin de faciliter le tri des déchets, je prévois un sac pour chaque matériau (verre, plastique/papier/alu), donc deux.
  • des vieux vêtements et des chaussures adaptés au lieu de nettoyage et au temps (basket ou bottes).
  • un gilet jaune pour être visible, si le nettoyage se déroule en ville ou à la campagne près d’une voie de circulation.

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé lire : Ma sélection de gourde de marque française

Les applications utiles

J’ai énormément apprécié l’accompagnement de Ploggathon dans la préparation du défi. L’assos nous a partagé de super applis pour smartphones :

  • Active giving : traceur GPS qui sert à comptabiliser les kilomètres parcourus. De manière plus globale, elle permet participer à des programmes de reforestation grâce à vos efforts sportifs (vélo, yoga, ski…). L’appli soutient différentes associations, dont Trees For The Future.
application smartphone trashpotter pour géolocaliser les déchets, partenaire du Ploggathon
Trashspotter, l’appli qui géolocalise les sites pollués à nettoyer
  • Trashspotter : cette appli collaborative permet de géolocaliser un site pollué pour être nettoyé, en créant un “spot”. Chaque spot géolocalisé ou nettoyé vous permet de gagner des points, convertibles en euros, en don à des associations.
  • WeAkt : une appli qui permet de découvrir et de participer à de nombreuses actions positives autour de chez soi.

Mon défi Ploggathon100 : ramasser les déchets sur terre, dans l’eau, à vélo…

J’ai participé au Ploggathon100 sur 5 sessions de nettoyage. Je me suis dit que ce serait une occasion de varier les formes et les styles. Les deux derniers jours ont fini en apothéose avec un record de kilos de déchets de kilomètres. Voici mon journal de bord :

Jour 1 : initiation au ramassage des déchets avec ma fille de 20 mois

Pour cette première sortie, nous somme allées nettoyer les bords de la rivière l’Ill, sous la pluie ! C’est une balade très appréciée des familles et des joggeurs. C’est aussi un chemin très emprunté par les étudiants, car tout près de l’Université, du stade de foot et… du Mc Do. On y a trouvé : mégots, canettes de bière et bouteilles de soda (parfois encore pleine), papiers mouchoir/lingettes, sacs plastique, bâtons de sucette, paquets de cigarette, emballages fastfood, électronique et… un string ! Je ne sais pas si j’dois rire ou pleurer…

zero dechet ploggathon clean walk des berges de l'Ill à Mulhouse
Initiation à l’écologie et sensibilisation de ma fille de 20 mois à la question des déchets abandonnés dans la nature.

Pendant notre clean walk, nous avons rencontré divers promeneurs et joggeurs, interpelés par notre action. Ils nous ont posé des questions au sujet du ramassage des déchets et nous ont quitté sur de chaleureux encouragements.

BILAN : 2 kg de déchets ramassés sur 2 km. À jambes de bébé ça fait une trotte !

Jour 2 : des déchets insolites dans la forêt de Heimsbrunn…

Pour cette deuxième session nettoyage, j’ai eu la joie de partager ma cleanwalk avec la team d’une amie connue via Instagram. Ensemble, nous avons ramassé les déchets en forêt et avons découvert des déchets plus qu’insolites : des pots de peinture, un short, une porte en bois et… une valise de voyage !

… et nettoyage dans le plan d’eau de Reiningue

L’après-midi, direction le lac, avec mon chéri et bébé brioche. Toujours sous la pluie, nous avons cleané sur terre et… dans une eau à 14° ! La séance de respiration et de méditation à la Wim Hof nous ont bien aidé à supporter le froid. Habituellement bondé de monde, notamment des familles, là nous étions seuls, avec pour seule compagnie les canards et les cygnes.

BILAN : 9 kg de déchets (canettes, soda, mégots, bouteilles plastique) et 3,4 km parcourus.

ASTUCE : Pour une clean walk réussie, je recommande de se fixer un objectif pour chaque sortie. Ramasser les masques, les bouteilles, les mégots. Il faut choisir. Il est clair qu’il est contraignant de TOUT ramasser et c’est le meilleur moyen de finir déprimé. De plus, en choisissant un type déchet, vous gagnerez du temps pour le tri et la mise en conteneur.

Jour 3 : clean walk en ville, découverte d’une décharge à ciel ouvert

Sur le signalement d’une amie, je suis allée cleaner une rue laissée à l’abandon, non loin de chez moi. Ce que j’y ai découvert m’a laissé sans voix… sur 250 m, j’ai ramassé 21 kg de déchets !!! Majoritairement des canettes de bières, de soda et bouteilles en plastique. C’est juste une dinguerie non ?

défi ploggathon clean walk nettoyage de la rue décherge sauvage
21 kg de déchet pour cette clean walk en pleine ville

L’endroit est très fréquenté par des collégiens, car c’est le chemin qui mène à leur école. Résultat, les jeunes balancent leurs détritus comme si la rue était une poubelle naturelle. C’est là aussi que stationnent certains travailleurs pendant leur pause dej et eux non plus ne se gênent pas pour balancer leurs emballages par la fenêtre de leur voiture.

Et le pire reste à venir…

J’ai fait une découverte incongrue de l’autre côté du bosquet : une immense décharge de pneus de voiture et divers bidons contenant des produits douteux, probablement de l’huile de vidange…

Une décharge sauvage à ciel ouvert, un spectacle désolant.

Le saviez-vous ? Chaque habitant est autorisé à déposer 4 pneus par an au centre de tri. Au-delà, il paye un certain tarif par pneu. Certains professionnels peu scrupuleux n’ont pas envie de payer la déchetterie pour débarrasser leur stock, alors ils les jettent dans la nature !

Je suis restée bouche bée par tant de pollution et d’irrespect. Je n’ai malheureusement pas pu tout nettoyé. Il y en avait trop, partout. J’ai donc appelé les services de la ville pour leur signaler et j’ai géolocalisé le spot sur l’appli Trashspotter.

BILAN : 21 kg de déchets et 2 km parcourus.

Jour 4 : vélo trip de 32 km pour faire une visite surprise à mamie !

Pour mon défi kilomètre du Ploggathon100, Maeline et moi avons pris le vélo pour une balade bucolique et ramasser les déchets sur notre chemin. On a eu la chance de pédaler sous un temps magnifique et de voir des paysages pittoresques, des scènes de vie que la vitesse en voiture ne nous laisserait pas le temps d’apprécier.

défi Ploggathon cleanwalk ramasser les déchets à vélo
Pour ramasser les déchets à vélo, la pince est indispensable.

Pendant notre mini trip, on a eu le bonheur d’échanger avec diverses personnes, curieuses de notre démarche, la présence de mon bébé a bien aidé à établir une connexion.

Habituellement, nous faisons le chemin en voiture en 40 min. Là, on est parties à 8h30 et on est arrivées à midi, pile poil pour le dej, sous le regard ahuri de ma grand-mère et de mon oncle qui n’y croyaient pas leurs yeux !

mon vélo-trip pour le défi ploggathon. Ramasser les déchets à vélo.
Le Comité d’accueil avec des bénévoles de la journée citoyenne du village.

Finalement, on est rentrées en voiture avec mon chéri, sur les bons conseils de mes parents. Qui sait sans eux, j’aurai encore fait des folies…

BILAN : 1 kg de déchet (pas évident de stocker plus à vélo), 32 km (Mulhouse-Niederbruck) en 3h30 !

Jour 5 : clean walk de mon quartier… le gros jackpot !

Pour clôturer le défi Ploggathon100, je me suis dit que j’allais faire une cleanwalk pépère d’1h avant d’aller déjeuner en famille. C’est tombé le matin de la fête des mères. Du coup, je suis allée à quelques pas de ma maison et jackpot…

… Je suis tombée sur des kilos et des kilos de bouteilles en verre et des bidons laissés à l’abandon à même pas 2 m du conteneur ! C’était un dépôt sauvage et illégal passible d’une amende allant jusqu’à 1 500€. J’ai pris soin de cleaner le max que je pouvais.

BILAN : 51 kg de déchets sur une dizaine de mètres. Mon record en poids !

Mon bilan : j’ai ramassé l’équivalent de ma poubelle sur une année !

Au total, j’ai ramassés 84 kg de déchets dans la nature et parcouru 42 km ! Soit l’équivalent de ma poubelle en 1 année !!! Les déchets qui revenaient souvent sont les bouteilles en verre de bière, les canettes de soda, les bouteilles en plastique et les mégots !

Le saviez-vous ? Un seul mégot peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau ! Ne les jetez pas parterre, car avec le vent et la pluie, ils finiront dans les égouts et dans les rivières. À la place, mettez vos mégots dans un cendrier de poche.

Ce que j’ai préféré dans cette incroyable aventure a été de me découvrir personnellement. Grâce à Ploggathon, j’ai encore repoussé mes limites et j’ai réalisé des exploits personnels. Ma plus grande fierté est d’avoir initié ma fille à la protection de sa planète, son précieux héritage.

Ce que je déplore, c’est le manque de sensibilisation auprès des jeunes. Pourquoi ne pas proposer une sortie nettoyage avec leur école sous forme d’un jeu ludique, avec des récompenses à la clé, etc. En effet, c’est en étant enfant que ce genre d’action nous marque à vie. Ça a été le cas pour moi, alors…

Quelle planète laisserons-nous à nos enfants ? Quels enfants laisserons-nous à la planète ?

Pierre Rabhi, Vers la sobriété heureuse

Remerciements

Un énorme merci à toute l’équipe de Ploggathon qui a fait un travail remarquable du début jusqu’à la fin du défi. J’ai adoré ! Merci à toutes les personnes qui m’ont suivie, encouragée et soutenue ! Merci à toutes les belles rencontres que j’ai pu faire (partenaires, Instagram, passants) grâce à ce défi fou !

En savoir + sur le Ploggathon
Site web : www.ploggathon.org
Instagram : Ploggathon
Facebook : Ploggathon France

Envie de faire une clean walk ?

D’autres associations et organismes proposent de participer ou d’organiser des sessions nettoyage. On peut citer Cleanwalk.org par exemple.

Vous hésitez encore à faire une clean walk ? Vous vous dites “pourquoi ramasser les déchets des autres, alors que des gens sont payés à le faire ?”.

Il est vrai qu’il n’y a rien de sexy à ramasser des détritus, et parfois on peut même éprouver une certaine honte, MAIS la fierté de mener une action qui compte surpasse de loin toutes les réticences. Croyez-en mon expérience. De plus, si vous ne voulez pas le faire seul, faites-le en groupe, entre amis, en famille. Faites de cette sortie une occasion de passer du temps de qualité autour d’une action qui a du sens !

Les bénéfices iront bien au-delà de ce petit bout de plastique à vos pieds. Et sûrement que vous aussi, vous inspirerez et donnerez envie d’autres gens à passer à l’action !

défi ploggathon clean walk ramasser les déchets
Et vous, jusqu’où irez-vous pour aider la planète ?

Chers lecteurs, chères lectrice, j’espère que cet article vous a plu et qu’il vous aura donné envie de faire une clean walk. D’ailleurs, en avez-vous déjà fait ou prévu d’en faire ? Racontez-moi votre expérience en commentaire, je suis curieuse de vous lire !

À très bientôt pour de nouvelles aventures zéro déchet !
Efi

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

  • Sophie G.

    Merci pour ce bel article Efi ! C’est génial et j’adore lire ton enthousiasme dans cet aventure.
    Ca fait plaisir de voir des gens motivés comme toi, merci pour ton soutien et ton engagment.
    A très vite pour de nouvelles aventures ! La team Ploggathon te kif !!
    Bises, Sophie

  • Tatiana de Panda Productif

    Extra tout ce que tu as fait en une semaine Efi, c’est incroayble, bravo !! je vais suivre ton exemple à ma toute petite échelle et me mettre un gant dans la poche avant de partir à mon jogging quotidient sur le remblais des Sables d’Olonne, j’y vois des masques de temps en temps et je sais que c’est dangeureux pour les oiseaux (il faut arracher les élastiques avant de les jeter pour qu’ils ne s’enroulent pas autour de leurs pattes !) ou pour la faune marine ! Je fais ça dès demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez gratuitement mes 2 E-book Guide du débutant Zéro Déchet & Conseils et astuces pour passer la nouvelle année en mode green !