frigo du désert naturel écologique économique conservation fruits et légumes sans électricité
Bricolage,  Lifestyle

Comment fabriquer un frigo du désert 100% écolo ?

Dans ma démarche vers le zéro déchet, j’aime explorer de nouvelles façons de vivre sans avoir recours à l’électricité. Je vous avais déjà proposé une alternative à la yaourtière électrique dans un précédent article. Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter un tuto écologique et économique : le frigo du désert ! Il s’agit d’un système de refroidissement fondé sur l’évaporation de l’eau, permettant la conservation d’aliments comme les fruits et les légumes, et marchant sans électricité ! Il est utilisé depuis des millénaires dans les pays chauds et secs, qui n’ont pas accès au réseau. Les enjeux écologiques actuels et l’engouement du « low tech » remettent au goût du jour des inventions ancestrales comme le frigo du désert. Très simple et rapide à réaliser, vous n’aurez besoin que de deux pots en terre cuite, un peu de sable, de l’eau et un bout de tissus. C’est parti !

Le frigo du désert : l’ancêtre du réfrigérateur moderne

Un système de conservation des aliments vieux de plus de 5000 ans

Le « frigo du désert« , « zeer pot » ou encore « canari frigo » est l’ancêtre du réfrigérateur que l’on connaît actuellement et il ne date pas d’hier ! En effet, on en retrouve des traces en Égypte 2500 ans av. J.-C. et dans la Vallée de L’Indus 3000 ans av. J.-C. Aujourd’hui, il est encore largement utilisé dans les pays où la température monte fréquemment au-dessus de 20°C, comme en Afrique ou en Inde.

D’autres objets qui utilisent le principe d’évaporation de l’eau en guise de refroidissement existent. C’est le cas du Bojito espagnol. Il s’agit d’une cruche en terre cuite poreuse. L’eau contenue s’évapore partiellement à la surface et refroidit le reste.

Il y a aussi les « moucharabieh » dans l’architecture orientale, qui désignent des motifs creux en terre remplis d’eau et servant de climatisation naturelle.

Le frigo du désert : remis au goût du jour dans les années 90’s

Ce système a été remis au goût du jour dans les années 90’s, par Mohammed Bah Abba, enseignant issu d’une famille de potiers. Il avait remarqué que les filles manquaient souvent l’école, car elles devaient s’occuper de vendre les légumes fraîchement récoltés. La chaleur de ces régions semi-désertiques ne permettant pas de les conserver longtemps. Il crée donc le « pots-in-pots » et obtient le Prix Rolex pour son invention en 2001, qui a permis d’améliorer le niveau de vie des paysans de plusieurs pays. Même Médecins Sans Frontières s’est inspiré de son idée pour conserver certains médicaments.

Le pot-in-pot une réinvention qui a permis aux paysans des pays semis-arides de conserver plus longtemps leur récoltes / Crédit photo Rolex.org

Plus récemment, Raowia Lamhar, jeune ingénieure marocaine, réadapte cette technique ancestrale et créé la start-up Go Energyless, proposant de jolis pots sculptés en argile « Fresh it », aux habitants de zones rurales de son pays n’ayant pas accès à l’électricité.

Raowia Lamhar et sa revisite du frigo du désert ancestral, « Fresh it » / Credit photo yves-rocher-fondation.org

Comment fonctionne le frigo du désert ?

Un frigo du désert est composé d’un grand pot en terre cuite, dans lequel on place un pot plus petit. Puis, on remplit de sable l’intervalle entre les pots et on verse de l’eau sur le sable. Enfin, on recouvre le pot d’un tissu humide. Une fois que la température intérieure a baissé, on peut y conserver ses fruits et légumes.

Un réfrigérateur normal fonctionne avec un moteur/batterie et fluide frigorigène. Alors qu’un frigo du désert marche grâce à l’énergie solaire ! Cela peut paraître totalement fou, mais la technologie employée pour ce frigo passif est simplement basée sur l’évaporation de l’eau et les principes naturels de la thermodynamique.

Frigo du désert : un système de refroidissement et de conservation naturel des aliments / Crédit photo ens-lyon.fr

Le principe de thermodynamique

Concrètement, comment l’évaporation permet-elle de rafraichir ce frigo naturel ? C’est tout simple : la chaleur du soleil provoque l’évaporation de l’eau présente dans le sable, ce qui va également absorber la chaleur de l’air contenu dans le plus petit pot et donc faire baisser sa température intérieure. C’est donc le transfert de chaleur dû à l’évaporation de l’eau qui est à l’origine du refroidissement. C’est exactement le même principe que lorsqu’on transpire pour réguler notre organisme et le maintenir à 37°C.

Performance

En pratique, et dans de bonnes conditions, on peut observer des chutes de température de l’ordre de 5°C à 20°C !

Le frigo du désert permet de conserver les aliments 10 fois plus longtemps que d’ordinaire

Practical Action

Côté durée de conservation, selon une étude réalisée au Soudan avec le soutien de l’ONG internationale Practical Action, le frigo du désert permet de conserver les aliments 10 fois plus longtemps que d’ordinaire. Par exemple : la durée de conservation d’une tomate à l’air libre est de 2 jours et dans le frigo du désert se prolonge à 20 jours.

Côté prix, en fonction de leur taille et si on les achète d’occasion ou neuf, le prix du frigo du désert, varie entre 10€ et 50€ pour toute une vie. Un réfrigérateur ordinaire coûte entre 300€ et 800€ pour une durée de vie de 11 ans en moyenne.

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé lire : 3000€ d’économies grâce au zéro déchet

Côté consommation d’énergie, on remarque qu’un frigo ordinaire consomme entre 250 kw et 550 kw chaque année. Selon l’ADEME, en 2019, les réfrigérateurs représentaient 18,5% de la consommation énergétique annuelle d’un ménage. C’est le produit électroménager qui consomme le plus d’électricité dans nos foyers. Pour un frigo combi de 500 kw utilisé en continu, il faut compter 125 euros / an.

D’un point de vue contenance, on peut y stocker environ 12 kg de légumes dans un frigo du désert pour un pot intérieur de 30 cm de diamètre et un pot extérieur de 50 cm de diamètre.

Tuto : matériel et étapes de la fabrication du frigo du désert

Passons maintenant à l’étape de la fabrication ! On va partir sur un frigo du désert d’une contenance de 12 kg. Ce qui correspond à peu près à ma consommation perso de fruits et légumes pour 1 semaine (famille de 2 adultes et 1 enfant). Pour deux personnes, vous pouvez partir sur des pots plus petits de 20 cm et 40 cm. Il faut toujours veiller à ce que l’interstice entre les deux pots, fasse entre 5 cm et 10 cm.

frigo du désert naturel écologique économique conservation fruits et légumes sans électricité
Fabriquer un frigo du désert ne nécessite que des matériaux naturels / crédit photo Maman zéro déchet

Matériel nécessaire

  • 1 pot en terre cuite (ou argile) de 30 cm de diamètre
  • 1 pot en terre cuite (ou argile) de 50 cm de diamètre
  • du sable fin (environ 25 kg)
  • de l’eau*
  • 1 tissu respirant type lin ou coton, ou un couvercle de casserole ou une soucoupe en terre cuite de la dimension du petit pot
  • optionnel : un bouchon de liège (type bouchon de champagne) ou adhésif, si vous optez pour un pot avec un trou.

Précautions sanitaires

Attention : * Bien utiliser de l’eau claire du robinet, car une eau souillée risquerait de contaminer les aliments déposés dans le pot interne. Il en sera de même si le sable contient des éléments nocifs comme des hydrocarbures. Ici, j’ai utilisé du sable spécial « bac à sable pour enfant » exempt de produits chimiques.

Choisissez absolument des pots non vernis, afin de garder les parois poreuses, sinon l’évaporation de l’eau ne pourra pas se faire.

Étapes de la fabrication

  1. Dans le grand pot, comblez le fond avec un bouchon en liège ou un adhésif. Faites de même pour le petit pot.
frigo du désert naturel écologique économique conservation fruits et légumes sans électricité
Un simple bouchon de champagne suffit pour boucher le trou du grand pot / crédit photo Maman zéro déchet
  1. Ajoutez assez de sable au fond, de sorte que lorsque vous y déposez le petit pot, celui-ci arrive au même niveau que le grand pot.
frigo du désert naturel écologique économique conservation fruits et légumes sans électricité
Du sable fin pour le fond du grand pot / crédit photo Maman zéro déchet
frigo du désert naturel écologique économique conservation fruits et légumes sans électricité
Le petit pot doit être au même niveau que le grand pot / crédit photo Maman zéro déchet
  1. Mettez le petit pot dans le grand pot et ajoutez doucement le reste de sable entre les interstices, jusqu’à ce que le sable arrive au même niveau que les rebords des deux pots. Astuce : pour ne pas que le sable n’entre dans le petit pot, mettez la soucoupe sur le petit pot. Tassez bien le tout. Le pot intérieur ne doit plus bouger !
Mettre la soucoupe sur le petit pot afin de ne pas y faire tomber de sable pendant le remplissage / crédit photo Maman zéro déchet
Bien tasser le sable entre les deux pots / crédit photo Maman zéro déchet
  1. Versez l’eau sur le sable. Attendez quelques instants que le sable se tasse bien. En ajoutez si besoin pour remettre le tout à niveau.
frigo du désert naturel écologique économique conservation fruits et légumes sans électricité
L’eau, essentielle au système de refroidissement / crédit photo Maman zéro déchet
  1. Disposez vos aliments dans le petit pot. Astuce : idéalement attendez une petite heure pour y placer vos aliments, le temps que la température intérieure baisse sous l’effet de l’évaporation.
frigo du désert naturel écologique économique conservation fruits et légumes sans électricité
Environ 12 kg d’aliments peuvent être contenus dans le frigo du désert / crédit photo Maman zéro déchet
frigo du désert naturel écologique économique conservation fruits et légumes sans électricité
On peut y mettre également des fruits / crédit photo Maman zéro déchet
  1. Pour finir, disposez le tissu préalablement mouillé et suffisamment grand pour couvrir l’ensemble. Puis, déposez la soucoupe en terre cuite sur le petit pot.
frigo du désert naturel écologique économique conservation fruits et légumes sans électricité
Une serviette ou un lange mouillé suffit pour achever le frigo du désert / crédit photo Maman zéro déchet
  1. Placez votre frigo du désert dans un coin ombragé (sinon l’évaporation se fera trop rapidement) et de préférence dans un courant d’air (pour accentuer la baisse de température).
frigo du désert naturel écologique économique conservation fruits et légumes sans électricité
Placez votre frigo du désert sur un socle et dans un coin ombragé / crédit photo Maman zéro déchet

Quelques conseils pour bien utiliser votre frigo du désert

Vous l’avez vu, fabriquer son frigo du désert est un jeu d’enfants. Mais si vous souhaitez l’utiliser de manière optimale, quelques conseils sont bons à prendre :

Aliments à mettre

  • Tous les fruits et légumes frais qui sont susceptibles de pourrir rapidement. Sauf les aliments coupés, ils risquent de moisir rapidement
  • De l’eau. Il la maintient à une température d’environ 15°C.
  • Des médicaments supportant mal la chaleur
frigo du désert naturel écologique économique conservation fruits et légumes sans électricité
Mes fruits et légumes de la semaine tiennent dans mon frigo du désert / crédit photo Maman zéro déchet

Aliments à ne pas mettre

Les denrées animales (viande, poisson, produits laitiers, etc.), car elles nécessitent une température plus basse et stable (dans le frigo du désert, celle-ci fluctue en fonction de la chaleur environnante). Peut-être une occasion de se tourner vers une alimentation plus végétale ?

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé lire : mes conseils pour une alimentation de saison

Précautions d’utilisation et entretien

Le sable doit rester bien humide et le système doit bénéficier d’un flux d’air continu, qui puisse passer tout autour du pot. Pour que l’ai puisse circuler au mieux, je vous conseille de surélever le pot (sur une dalle ou des planches de bois par exemple). En fonction des besoins, arroser le sable (environ 2x par jour).

De plus, certains aliments dégagent un gaz (l’éthylène) en murissant. Et certains aliments peuvent pourrir plus vite au contact de ce gaz. Je vous déconseille donc d’éviter de mélanger par des cucurbitacées avec des pommes, tomates, poivrons… Exemple d’aliments qui dégagent de l’éthylène : avocats, bananes, melons, pêches, poires…

Le frigo du désert : avantages et inconvénients

Grâce au frigo du désert, vous allez acheter l’essentiel (des aliments frais et moins de sucreries ou de produits transformés), faire des économies n’énergie avec un frigo qui nécessite zéro électricité, embellir votre cuisine (l’esthétique du frigo du désert est si joli et fini le bruit du compresseur qui se déclenche), gagner en praticité (gain de place surtout pour les petits espaces, un frigo du désert est bien plus léger à déménager qu’un frigo classique).

En revanche, il faut bien garder en tête qu’on ne pourra pas y mettre toutes ses denrées. Ceci dit, des solutions existent pour conserver la viande, le poisson, comme la salaison. Sinon, révisez simplement vos portions et faites vos courses plus régulièrement. Il faudra aussi penser à arroser quotidiennement son frigo du désert afin qu’il ne sèche pas et qu’il ne se réchauffe.

Pour moi, fabriquer un frigo du désert est un moyen simple de tester une alternative sans électricité. À voir si sur le long terme, je pourrais me passer définitivement de réfrigérateur !
Et vous, êtes-vous tenté par l’expérience ? Je suis curieuse de savoir si vous avez déjà testé ce système de conservation ou un autre ? N’hésitez-pas à me partager votre expérience en commentaires. Je vous dis à bientôt pour une nouvelle astuce green.

Efi

Sources : www.unetoutezen.com, www.consoglobe.com, http://culturesciencesphysique.ens-lyon.fr, https://wiki.lowtechlab.org, https://www.bioalaune.com, https://les-2-poules.fr

Partager l'article

16 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez gratuitement mon E-book Guide du débutant Zéro Déchet