courses zero dechet au marché fruit et légumes bio local de saison
Lifestyle

Comment faire ses courses zéro déchet au marché : mon guide

Les courses liées à l’alimentation est un point clé de la démarche zéro déchet, car ce poste génère énormément de détritus. Ceux-ci sont une source de pollution et de gaspillage de ressources. Le mieux est donc de faire ses courses en vrac et de mettre ses aliments dans ses propres contenants.

Cependant, il n’est pas toujours évident de savoir comment et où faire ses courses en mode zéro déchet. En effet, en fonction d’où on habite et de son mode de vie, on ne va pas faire ses courses de la même façon. De plus, l’offre du vrac n’est pas développée partout et avec la crise covid, on a tendance à croire que c’est mission impossible… Et bien non !

Dans cet article, je vous explique pourquoi le marché est le meilleur endroit pour commencer ses courses zéro déchet en vous donnant des astuces pour les rendre pratiques et rapides !

Se constituer un kit de courses zéro déchet

Avant toute chose, vous aurez besoin de vous créer un kit de courses zéro déchet, avec différents types de contenants. Vous les trouverez facilement trouver en récup, sur le marché de l’occasion, auprès de vos proches ou les confectionner vous-même : sacs plastiques, tote bag, sacs en tissus, bocaux et bouteille en verre, tupperware, boîte en fer, etc.

courses zero dechet au marché fruit et légumes bio local de saison sac vrac
Divers sacs en tissus et contenants pour vos courses du marché / © Maman zéro déchet

Pour ma part, j’ai récupéré pas mal de bocaux (en chinant) et d’autres contenants (boîte à thé, sac plastique) de mes précédentes courses pas zéro déchet ! C’est un jeu d’enfant de se constituer son kit de courses zéro déchet, mais cela peu prendre un peu de temps si on veut le faire à moindre coût.

Mon astuce zéro déchet : faites un tour sur le BonCoin, sur l’appli Geev pour trouver ce qu’il vous faut à prix mini ou gratuitement.

Le marché : un lieu convivial disponible partout !

Les marchés de producteurs sont vraiment partout, que l’on soit en ville ou à la campagne. On y trouve le producteur de fruits et de légumes, le boulanger/pâtissier, le crémier/fromager, le boucher/charcutier, le poissonnier, l’épicier et bien d’autres étales gourmands. Pour faire vos courses zéro déchet au marché, vous aurez besoin :

  • D’un caddie à roulette ou chariot de courses : bon ça fait mamie, mais au moins, vous ne vous casserez pas le dos !
  • De plusieurs sacs en tissus de différentes tailles : pour y ranger vos fruits et légumes les plus fragiles tels que les champignons, les abricots, etc. Le reste, vous pouvez le ranger en vrac directement dans le caddie en prenant soin d’y mettre d’abord les aliments les plus lourds et résistants en premier.
  • Quelques sacs en plastique récupérés : pour y mettre vos aliments humides comme les salades, vos fleurs…
  • Un ou deux grands tote bag en tissus : pour y mettre toutes les courses qui ne rentrent pas dans le caddie (viande, fromage, pain, etc.)
  • Des bocaux en verre ou tupperware (c’est moins lourd) : pour y stocker le beurre, le fromage, la crème fraîche, le yaourt, la viande, les épices, olives, etc. Ils doivent être impeccablement propres, vous saurez pourquoi plus bas dans l’article…
  • Des boîtes d’oeufs

Mon astuce pour gagner du temps : dès l’ouverture du marché, téléphonez à vos producteurs pour leur communiquer votre liste de courses, en leur précisant que vous souhaitez tout en vrac et sans emballage of course ! Vous n’aurez plus qu’à chercher votre commande, comme au Drive et vous aurez l’assurance d’avoir tous les aliments encore disponibles !

Du vrac disponible, mais gare au plastique !

Au marché, pratiquement tout le monde fait ses courses avec son caddie, son sac en osier ou son cabas… bref, on ne vous regardera pas de travers, c’est chose commune !

Malgré tout, les commerçants ont toujours la fâcheuse habitude (c’est un automatisme) de vous proposer des sacs en plastique. Vous pouvez simplement leur répondre que vous avez votre propre sac ou contenant et en passant, vous pouvez leur expliquer votre démarche, si vous vous sentez l’âme militante.

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé : Ma sélection de gourdes écologiques et françaises

Si du côté des fruits et légumes vous n’aurez aucun mal à refuser les sacs, en revanche, du côté crèmerie/fromagerie, boucherie/charcuterie et poissonnerie, l’affaire peut est toute autre. Il faut juste leur demander !

On peut facilement demander son fromage à la coupe et dans son tupperware

Personnellement, je n’ai aucun mal à faire rentrer ma viande, mon poisson ou mon fromage dans mes bocaux… Qu’ils sont sympas en Alsace ! Il faut juste prévoir en amont la taille des contenants pour qu’ils soient adaptés à la quantité de vos aliments.

Je parle d’expérience : il m’est déjà arrivé d’enfoncer à la main, avec peine, mes cuisses de poulets dans mon bocal qui était un poil petit, sous le regard désemparé et plein de jugement de mon boucher ! True story ! Non mais je l’adore, il est vraiment patient avec moi Ahah

Ce que dit la loi concernant le vrac

Certains commerçants proposent des contenant en verre et consignés

Selon le règlement européen pour la protection sanitaire des consommateurs n°852 de 2004, un commerçant est tenu d’accepter d’utiliser le contenant de son client dès lors que l’objet est propre. C’est donc au commerçant d’estimer que votre contenu est propre ou non. C’est finalement très subjectif ! Vous aurez donc des commerçants qui accepteront et d’autres non, pour des raisons qui leur sont finalement totalement personnelles. Privilégiez toujours une bonne communication et avec un sourire, cela devrait vous aider à les convaincre d’accepter votre contenant.

Autres bonnes pratiques à adopter

Privilégiez les produits locaux et de saison, car même sur les marchés on trouve des produits venus de l’autre bout de la planète ou des légumes qui ont été cultivés sous serre, en plein hiver !

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé : Mon calendrier des aliments de saison

fruits et légumes de saison local marché paysan
Les fruits et les légumes de saison sont plus nutritifs, choisissez-les en bio.

Refusez les tickets de caisse. Si vous en avez besoin pour faire vos comptes, prenez-les en photo, tout simplement. À la fin du mois, il vous suffira de les effacer de votre téléphone. Cela vous évitera de les accumuler, de perdre du temps à les trier et à les jeter !

Mon astuce anti-gaspi’ : faites les fins de marché (surtout le samedi), vous bénéficierez de rabais et parfois même d’aliments gratuits ! Récupérez aussi les vieilles cagettes en bois pour stocker vos fruits et légumes.

Les limites des courses en vrac au marché

Si le marché est le lieu parfait pour vous initier aux courses zéro déchet, vous n’y trouverez peut-être pas tout ce qui touche à l’entretien de la maison, à l’hygiène, aux produits secs (riz, sucre, pâtes)… Il vous faudra aller en épicerie vrac ou en grande surface.

De plus, il y a les contraintes horaires. Certaines communes ne proposent qu’un marché par semaine. Ce qui implique d’être organisé dans vos courses. Je vous recommande l’appli Jow pour vous aider à planifier vos repas. Vous pouvez aussi pratiquer le batchcooking ou le meal prep, pour cuisiner en avance vos repas de la semaine et gagner du temps.

Aller plus loin : faites entendre votre voix

Le marché est un lieu chaleureux, de proximité où l’on tisse des liens avec les commerçants. Plus nous sommes à refuser les emballages, plus nous augmenteront la demande de vrac. À nous, consom’acteur, de faire entendre notre voix auprès des commerçants, afin qu’ils évoluent vers des pratiques plus écoresponsables. Proposez à votre producteur de lancer un système de consigne… Mon crémier en propose ! S’il le propose, c’est que la demande a été faite (au moins par une personne), alors pourquoi pas le vôtre ?

courses zero dechet au marché fruit et légumes bio local de saison
Mon cabas en tissus Ici le Bonheur est Fait Maison/ © Maman zéro déchet

Merci de m’avoir lue, j’espère que cet article vous aura donné envie d’essayer des courses zéro déchet au marché du coin ! Vous allez voir, qu’avec un peu de pratique, vous arriverez à réduire vos emballages au fur et à mesure.

Ne vous inquiétez pas si vous avez encore un ou deux produits emballés, moi-même il m’arrive d’en avoir encore, parce que des fois j’oublie ou parce que je n’avais pas prévu mes courses. No stress ! Il vaut mieux faire les choses imparfaitement que de ne pas essayer du tout 🙂 Et à force de vous voir, vos producteurs finiront bien par ne plus vous proposer de… sac plastique !

Dites-moi en commentaire s’il vous est facile ou non de faire vos courses zéro déchet. Partagez-moi vos anecdotes les plus rigolotes !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un commentaire

  • Golden Cheer Grahams

    J’en profite, car la partie “droit” m’a beaucoup intéressée !
    En boucherie / charcuterie, dans un magasin bio, on a refusé mon contenant pour “cause CoVid”.
    Je n’ai pas voulu faire débat, parce que c’était la première fois que j’y allait. Ils m’ont assuré que normalement ils acceptaient les contenants perso, mais pas en ce moment…
    Mais du coup ça me questionne, parce que je ne trouve pas ça très “recevable” en quoi mon pot perso est un problème ? Le commerçant porte des gants, et il lui suffit de passer un petit coup de nettoyage derrière moi. J’aimerais bien connaître ton avis sur la question. Parce que, du coup, je n’y suis pas retournée depuis, mais je n’ai pas non plus d’autre boucherie dans les environs…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez gratuitement mes 2 E-book Guide du débutant Zéro Déchet & Conseils et astuces pour passer la nouvelle année en mode green !